Au sens étymologique du mot,  l’allergie, c’est l’état d’un individu qui réagit «autrement»  au contact d’un agent agressif qu’on appelle «allergène». Cela signifie essentiellement que cette personne  manifeste une réaction physiologique notable au contact d’un facteur qui n’en produit habituellement aucune chez la majorité des gens. Il existe deux types de réactions allergiques : l’allergie humorale et l’allergie cellulaire.
 
L’allergie humorale : L’allergie humorale est immédiate. Elle est due à la présence dans le sang d’anticorps circulant librement appelés aussi «réagines allergiques.» Les allergènes responsables de l’allergie humorale sont le plus souvent les poussières de la maison, les pollens des graminées, des substances animales ou végétales diverses (poils, plumes etc.).

L’Acupuncture Et Les allergies

Publié par : Evelyne Toui-Kan

La réaction allergique est dans ce cas immédiate et brusque après le contact avec l’allergène, survenant par crises et disparaissant aussi brutalement qu’elle est apparue, sans laisser de traces. Elle est généralement caractérisée par une dilatation des vaisseaux sanguins provoquant des œdèmes, des rougeurs et des démangeaisons ou des spasmes bronchiques et se manifeste par un rhume des foins, de l’asthme, une inflammation des sinus, un blocage nasal, de l’urticaire, de l’eczéma, des migraines, un œdème de Quincke (urticaire géante) .

 

L’allergie cellulaire : En revanche, l’allergie cellulaire n’est pas liée à la présence dans le sang de réagines allergiques. C’est une réaction immunologique due à une hypersensibilité développée du système immunitaire cellulaire  vis-à-vis d’un antigène spécifique par un sujet qui a déjà été préalablement en contact avec lui et dont les globules blancs (cellules immunitaires) ont été sensibilisés par lui. La réintroduction de cet antigène chez ce même sujet entraîne alors une réaction allergique généralement cutanée. Cette réaction n’est cependant pas immédiate, comme dans le cas de l’allergie humorale, mais retardée de 24 à 48 heures par rapport au moment du contact antigénique, d’où le nom d’hypersensibilité retardée. Certains eczémas et dermites de contact professionnelles relèvent de ce type d’allergie. La prédisposition individuelle joue cependant un grand rôle dans les phénomènes pathologiques allergiques. Il existe en effet des terrains allergiques  chez des personnes présentant un état anxieux et instable.


Les manifestations allergiques sont pour la plupart chimiquement induites par une décharge d’histamine dans le territoire concerné par l’allergène. Les antihistaminiques seront donc prescrits avec succès. Mais ce traitement qui ne peut être que symptômatique devra être assorti à un traitement de fond de l’état allergique. Et c’est le rôle de l’acupuncture de déterminer la cause de l’allergie, qu’elle soit humorale ou cellulaire et d’intervenir sur le terrain allergique pour le désensibiliser.